Le dernier mot à Bazouge. Sur la représentation de la mort dans le roman naturaliste et vériste