Corpus humanum est vegetabile, sensibile et rationale. L’âme vegetative dans les commentaires au De anima au XIIIème siècle